Traitement avec le bocéprévir

Victrelis™ (bocéprévir) est un médicament inhibiteur de protéase du virus de l'hépatite C (VHC). Ce médicament est indiqué, en association avec le peginterféron alfa et la ribavirine, dans le traitement de l’hépatite C chronique due au virus VHC de génotype 1 chez les patients adultes atteints de maladie hépatique compensée, non préalablement traités ou en échec à un précédent traitement.

victrelis

Dosage

Victrelis se présente sous forme de gélules de 200 mg pour administration orale. La dose recommandée est de 800 mg trois fois par jour (toutes les 7-9 heures), soit un total de 12 gélules par jour ou 2 400 mg de boceprevir. Il doit être impérativement pris avec de la nourriture. Il n'est pas recommandé de réduire la dose. Le bocéprévir est éliminé principalement par le foie.

Victrelis ne doit pas être utilisé en monothérapie, mais toujours en association avec le peginterféron alfa et la ribavirine.

Durée du traitement

Les patients doivent d’abord prendre du peginterféron alfa et de la ribavirine pendant quatre semaines, période après laquelle ils ajouteront victrelis à leur traitement pendant une durée totale de traitement allant jusqu’à 48 semaines, en fonction de plusieurs facteurs comme le(s) traitement(s) antérieur(s) et les résultats des analyses sanguines effectuées pendant le traitement.

 

PatientsTaux d'ARN-VHCActionDurée du traitement
semaine 8semaine 24
non préalablement traités Indétectable Indétectable
  1. Bithérapie peginterféron alfa/ribavirine pendant 4 semaines, puis
  2. Trithérapie (peginterféron alfa/ribavirine + bocéprévir)
  3. Arrêt du traitement à la fin de la semaine 28.
28 semaines
Détectable Indétectable
  1. Bithérapie peginterféron alfa/ribavirine pendant 4 semaines, puis
  2. Trithérapie (peginterféron alfa/ribavirine + bocéprévir) jusqu'à la fin de la semaine 36, puis
  3. Bithérapie peginterféron alfa/ribavirine et
  4. Arrêt du traitement à la fin de la semaine 48.
48 semaines
en échec à un précédent traitement Détectable ou Indétectable Indétectable
  1. Bithérapie peginterféron alfa/ribavirine pendant 4 semaines, puis
  2. Trithérapie (peginterféron alfa/ribavirine + bocéprévir) jusqu'à la fin de la semaine 36, puis
  3. Bithérapie peginterféron alfa/ribavirine et
  4. Arrêt du traitement à la fin de la semaine 48.
48 semaines
cirrhotiques et répondeurs nuls / /
  1. Bithérapie peginterféron alfa/ribavirine pendant 4 semaines, puis
  2. Trithérapie (peginterféron alfa/ribavirine + bocéprévir)
  3. Arrêt du traitement à la fin de la semaine 48.

La durée de la trithérapie, après les 4 premières semaines de bithérapie, ne doit pas être inférieure à 32 semaines.

48 semaines

Pour tous les patients traités, les règles de futilité suivantes doivent être appliquées et la prise des 3 médicaments doit être interrompue lorsque le taux d'ARN du VHC est :

  • ≥ 100 UI / mL à la semaine 12,
  • toujours détectable à la semaine 24.

Une surveillance thérapeutique est recommandée lorsque victrelis est administré avec des immunosuppresseurs (par ex. tacrolimus, cyclosporine). Lors de l'initiation ou de l'arrêt de victrelis, un réajustement des doses de l'immunosuppresseur peut être nécessaire. L'interaction avec des immunosuppresseurs n'a pas été étudiée.

Effets indésirables

Les effets indésirables de la trithérapie les plus fréquemment rapportés sont : fatigue, anémie, nausées, céphalées et dysgueusie (troubles du goût).

Les effets indésirables de la trithérapie très fréquents (≥ 1/10) sont : anémie, neutropénie, diminution de l'appétit, anxiété, dépression, insomnie, irritabilité, étourdissements, céphalées, toux, dyspnée (difficulté respiratoire), diarrhée, nausées, vomissements, sécheresse buccale, dysgueusie (troubles du goût), alopécie (chute de cheveux et/ou de poils), sécheresse cutanée, prurit (démangeaisons), rash, arthralgie (douleur articulaire), myalgie (douleur musculaire), asthénie (faiblesse générale), frissons, fatigue, fièvre, syndrome pseudo-grippal.

 

Autres messages dans cette catégorie : HCV - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    slt qu en est il du genotype 2 resistant à la bi therapie (interferon riba) est ce que le victrelis ou incivo peuvent rapporter efficacité ou pas merci de me repondre

  • Harmen

    Harmen,

    Victrelis et incivo/incivek sont uniquement pour le traitement du génotype 1.

    La bithérapie inteféron/ribavirine reste le traitement pour le génotype 2.

Poster un commentaire