Algorythmes & trithérapie

Les inhibiteurs de protéase (télaprévir ou bocéprévir), en association avec peginterféron alfa et ribavirine, sont indiqués pour le traitement de l'hépatite C chronique de génotype 1 chez les patients adultes (18 ans et plus) atteints d'une maladie hépatique compensée, dont la cirrhose, qui sont naïfs de traitement ou qui ont déjà été traités par bithérapie (interféron/ribavirine), y compris avant répondeurs nuls, répondeurs partiels, et rechuteurs.

La conduite pratique d'un traitement par un inhibiteur de protéase doit tenir compte des facteurs prédictifs de réponse (en particulier le stade de fibrose), du caractère naïf ou non du malade à traiter, et de la diminution des charges virales sous traitement.

Pour les patients, l'avantage du traitement guidé par la réponse (TGR) est d'identifier ceux qui vont répondre rapidement et qui, de ce fait, pourront bénéficier d'un traitement court qui donnera une réponse virologique soutenue (RVS) comparable à un traitement de 48 semaines. Chez ces patients ayant une réponse virologique rapide étendue (eRVR, virémie devenue non détectable après 4 semaines de trithérapie et le restant jusqu'à la semaine 12 pour le télaprévir, et la semaine 24 pour le bocéprévir), la probabilité de RVS est très élevée et un traitement court (28 semaines avec le bocéprévir et 24 semaines avec le télaprévir) est suffisant.

En trithérapie, les règles et les seuils d'arrêt du traitement ont été définis a priori et de façon arbitraire dans les essais, et sont peut-être trop restrictives ou non optimales. Ces règles d'arrêt n'ayant pas été évaluées il est actuellement impossible de juger de leur pertinence clinique. Ainsi, il est possible que des malades ayant des critères d'arrêt mais chez qui le traitement est poursuivi obtiennent une RVS, avec une probabilité non connue. Par analogie avec d'autres maladies virales (VIH, VHB), la poursuite du traitement par trithérapie est une attitude logique si la décroissance de la charge virale se poursuit régulièrement. En revanche, et toujours par analogie à la bithérapie, un ARN du VHC détectable à la semaine 24 rend très peu probable une RVS et l'arrêt du traitement doit être envisagé. De la même manière, une remontée de la charge virale sous trithérapie (si l'observance est satisfaisante) traduit un échec thérapeutique qui peut être associé à la sélection de virus résistants à l'inhibiteur de protéase qui doit être interrompue. Toutefois, des repositivations faibles transitoires de la charge virale ("blips") ont été observées au cours des essais être sans influence sur la RVS. La poursuite de la bithérapie doit être alors discutée au cas par cas en fonction de la période de suivi et du niveau de charge virale.

 

TELAPREVIR

INCIVO® (INCIVEK™ en Amérique du Nord) (750 mg, deux comprimés de 375 mg) est pris par voie orale trois fois par jour, à 7-9 heures d'intervalle, avec de la nourriture.

La trithérapie avec INCIVO® est démarrée au premier jour et continue pendant 12 semaines suivi par 12 ou 36 semaines de bithérapie (peginterféron alfa et ribavirine) seule.

Patients naïfs de traitement et de rechuteurs préalables

telaprevir_naive_relapser

 

Patients répondeurs partiels et non répondeurs

telaprevir_partial_null

Pour en savoir plus, se reporter à la monographie VIDAL d'INCIVO et la Lettre du laboratoire aux prescripteurs

 

BODEPREVIR

Avec VICTRELIS™ le traitement commence par une phase initiale de bithérapie (peginterféron alfa et ribavirine) de 4 semaines suivi :

  • soit de 24 ou 32 semaines de trithérapie (boceprevir/peginterféron alfa et ribavirine),
  • soit de 32 semaines de trithérapie puis de 12 semaines de bithérapie (peginterféron alfa et ribavirine).

VICTRELIS™ (800 mg, quatre capsules de 200 mg) est pris par voie orale trois fois par jour (toutes les 7-9 heures) avec un repas ou une collation légère.

Patients naïfs de traitement

bocprevir_naive

 

Patients répondeurs partiels et rechuteurs

bocprevir_relapser_parial

Pour en savoir plus, se reporter à la fiche de renseignements et la page de presse de Merck Canada.

 

Plus d'informations concernant le bocéprévir et le télaprévir sont disponibles :

BOCEPREVIR

TELAPREVIR

 

Autres messages dans cette catégorie : HCV - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Je veux arreter la tritherapie. Qu'en pensez-vous?

Poster un commentaire