Traitement des patients porteur du VHC de génotype 3

Le génotype 3 est un type courant d'infection par le virus de l’hépatite C (VHC) et la thérapie standard à l'aide d'interféron pégylé (PEG-IFN) et ribavirine (RBV) est très efficace chez ces patients.

Alors qu’un traitement court de 16 semaines peut résulter en des réponses thérapeutiques comparables, les taux de rechute sont souvent élevés. Un traitement de 24 semaines est donc préférable et devrait donner lieu à un taux de réponse virologique soutenue (RVS) de plus de 70%. Le traitement de 24 semaines est particulièrement recommandé en présence d'une stéatose (souvent associée à l'infection génotype 3), une fibrose de stade deux ou plus, un IMC (indice de masse corporelle) élevé et une charge virale élevée. Chez les patients qui n'obtiennent pas qui n'ont pas atteint une réponse virologique rapide (RVR) avec la bithérapie, un cycle long jusqu'à 48 semaines devrait être envisagé.

Bien que n'étant pas aussi catégorique que pour les patients de génotype 1, la présence de la variante CC du polymorphisme IL28B pourrait aider dans le pronostic initial et la nécessité d'un traitement supplémentaire, si une RVR n'est pas atteinte.

Le rôle des agents antiviraux à action directe (DAA) n'a pas été complètement évalué dans le traitement de patients porteurs du VHC de génotype 3 naïfs, non-répondeurs et rechuteurs. Les inhibiteurs de la protéase, telaprevir et boceprevir, n'ont pas révélé être d'une grande utilité dans le traitement des patients portant le génotype 3. Les premiers résultats avec l'inhibiteur de la cyclophiline Debio-025 sont assez encourageants.

Autres messages dans cette catégorie : HCV - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire