09 avril 2012

Le traitement de l'hépatite C chez les greffés du foie

Les receveurs d'allogreffes hépatiques qui ont une infection active du virus de l'hépatite C (VHC) avant la transplantation ont pratiquement toujours une récidive virale, généralement dans les heures ou jours suivant la transplantation. Jusqu'à 70% de ces receveurs vont développer une maladie chronique du foie et un tiers d’entre eux vont développer une  cirrhose. Par conséquent, la gestion de la réinfection par le VHC est essentielle pour éviter le développement de la cirrhose et souvent une retransplantation ultérieure ou la... [Lire la suite]
Posté par lansium à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 février 2012

Arrêt complet de l'immunosuppression

Une étude dans le numéro de JAMA du 25 janvier 2012, Sandy Feng et al. révèle que la majorité des enfants qui ont reçu un greffon hépatique d'un de leur parent ont pu rester sans traitement immunosuppresseur pendant au moins 1 an avec une fonction normale du greffon après le retrait progressif de l'immunosuppresseur. Les receveurs d'une transplantation d'organe généralement suivent un traitement immunosuppresseur à vie avec plusieurs effets toxiques associés, y compris infections opportunistes, cancer et dysfonction rénale.... [Lire la suite]
Posté par lansium à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 janvier 2012

Sirolimus

L'introduction des inhibiteurs de la calcineurine (CNI), ciclosporine et tacrolimus, a significativement amélioré de survie des patients et du greffon hépatique au détriment de la néphrotoxicité comme un effet secondaire majeur. La dose cumulée ainsi que la durée d'exposition à l’inhibiteur de la calcineurine sont liées au degré de dommages rénaux (18,1% d'incidence). Ceci a conduit à l'utilisation de nouvelles stratégies au sirolimus (SRL), immunosuppresseur considéré comme non néphrotoxique, et mycophénolate mofétil (MMF).... [Lire la suite]
Posté par lansium à 09:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
23 janvier 2012

Transplantation hépatique et analyses recommandées

Examens recommandés aux patients après une transplantation hépatique orthotopique : Analyses trimestrielles numération sanguine tests de fonction hépatique (AST, ALT, GGT et bilirubine) créatinine, urée, acide urique, sodium, potassium et LDH créatine kinase (CK), anciennement appelée phosphocréatine kinase ou créatine phosphokinase (CPK) (chez les patients sous statines) glycémie à jeun plus hémoglobine glycosylée (HbA1c) taux d’ICN ou d’inhibiteur mTOR tests pour le diabète, l'infection et les maladies rénales ... [Lire la suite]
Posté par lansium à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 janvier 2012

Transplantation hépatique et suivi

L'amélioration des techniques chirurgicales et l'introduction de plusieurs nouveaux médicaments immunosuppresseurs signifient que les résultats après une transplantation hépatique orthotopique (TH) se sont améliorés continuellement au cours des 15 dernières années. Compte tenu de la longévité croissante des patients après la greffe, la reconnaissance et la prévention des complications à long terme après la transplantation sont devenues de plus en plus important. En ce qui concerne la fonction du greffon, les médecins responsables des... [Lire la suite]
Posté par lansium à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 décembre 2011

Le pronostic de survie postgreffe

La transplantation hépatique (TH) est une intervention lourde. Elle est généralement effectuée de façon orthotopique (le foie du receveur est retiré et le foie du donneur est placé dans le même site anatomique). Elle se compose de quatre étapes : l'hépatectomie (ablation du foie malade), la phase anhépatique (sans foie), la phase d'implantation (mise en place du nouveau foie) et la phase post-implantation. L'intervention dure habituellement entre cinq et six heures, mais peut être plus ou moins longue en raison de la difficulté... [Lire la suite]
Posté par lansium à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 décembre 2011

Complications chirurgicales tardives

Les progrès des techniques chirurgicales, des soins postopératoires et de l'immunosuppression au cours des 20 dernières années ont considérablement amélioré les chances de survie des patients après transplantation hépatique (TH). Néanmoins, cette procédure complexe reste associée à une variété de complications chirurgicales qui contribuent à la morbidité et la mortalité. Les complications chirurgicales après la TH sont les plus fréquentes dans les 90 premiers jours, mais peuvent se produire tardivement après la chirurgie. Bien que... [Lire la suite]
Posté par lansium à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 décembre 2011

La transplantation hépatique sur le long terme

Depuis la première transplantation hépatique (TH) réalisée par T.E. Starzl et son équipe en 1963, les progrès ont été considérables. L’amélioration des résultats est venue en partie de l’optimisation des traitements immunosuppresseurs (introduction de la ciclosporine, du tacrolimus, du mycophénolate mofétil [MMF], des inhibiteurs des récepteurs à l’interleukine 2 et des inhibiteurs de mTOR). Toutefois, si la qualité de vie et la survie des patients transplantés sont nettement améliorées par rapport à l’absence de greffe, elles... [Lire la suite]
Posté par lansium à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 décembre 2011

Inhibiteurs, inhibiteurs

Les inhibiteurs de protéase NS3 du virus de l'hépatite C (Boceprevir et Telaprevir) récemment approuvés pour le traitement de l'hépatite C chronique de génotype 1 sont des inhibiteurs de l'enzyme cytochrome P450 CYP3A qui est responsable du métabolisme à la fois de la ciclosporine et du tacrolimus La ciclosporine et du tacrolimus sont des immunosuppresseurs sont utilisés pour prévenir le rejet dans la transplantation d'organes. Bien que n'étant pas structurellement lié à la cyclosporine, le tacrolimus possède un mécanisme d'action et... [Lire la suite]
14 décembre 2011

Father of Modern Transplantation

Personne ne sait pour sûr combien de temps une greffe du foie va durer. La doyenne mondiale des greffés hépatiques a reçu son nouveau foie il y a plus de 40 ans alors qu’elle était âgée de 3 ans et demi. Née avec une atrésie biliaire, Starzl et son équipe ont effectué la transplantation hépatique en 1970. « Et il y a de nombreux transplantés hépatiques avec 35 à 40 années postgreffe. » commente T.E. Starzl (30 Septembre 2010)  
Posté par lansium à 09:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :