La fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire (FA) est une affection cardiaque qui provoque un rythme cardiaque irrégulier et souvent anormalement rapide. C’est l'arythmie la plus fréquemment diagnostiquée chez les adultes et l'on estime que sa prévalence pourrait plus que doubler d’ici 2050.

ECG_animation

Lorsque le cœur bat normalement, les parois musculaires se contractent pour forcer le sang hors du cœur et dans tout le corps. Les parois se détendent ensuite de sorte à ce que le cœur puisse à nouveau se remplir de sang. Ce processus est répété à chaque battement de cœur. Un rythme cardiaque normal devrait se situer entre 60 et 100 battements par minute au repos. Dans la fibrillation auriculaire, la fréquence cardiaque peut être supérieure à 140 battements par minute. Ce rythme cardiaque irrégulier et souvent rapide cause généralement une mauvaise circulation sanguine dans le corps.

La fréquence cardiaque est contrôlée par des signaux électriques envoyés à travers les tissus cardiaques. La fibrillation auriculaire se produit lorsque des impulsions électriques anormales se produisent soudainement dans les oreillettes (cavités supérieures du cœur). Ces impulsions remplacent le stimulateur cardiaque naturel qui ne peut plus contrôler le rythme du cœur, ce qui provoque un pouls très irrégulier.

schema cardiaque fibrillation auriculaire

Les signaux électriques partent d'emplacements multiples dans les oreillettes, ce qui provoque un frémissement anormal de l'oreillette (1).

Le nœud auriculo-ventriculaire (le stimulateur naturel du cœur) n'est pas en mesure d'empêcher tous ces signaux chaotiques d'entrer dans les ventricules (2).

Les ventricules réagissent à ces signaux chaotiques supplémentaires en battant plus vite que la normale (3).

Au cours de la FA, les oreillettes se contractent de façon aléatoire et parfois si vite que le muscle cardiaque ne peut pas se détendre correctement entre les contractions et cela réduit l'efficacité et la performance du cœur. Il peut ne pas être en mesure de pomper suffisamment de sang vers votre corps à chaque battement cardiaque.

Cela peut conduire à un certain nombre de problèmes, y compris des vertiges et des essoufflements. Certaines personnes pourront également ressentir un rythme cardiaque rapide et irrégulier (palpitations) et se sentir très fatiguées, alors que d'autres ne présentent aucun symptôme et ignorent complètement que leur fréquence cardiaque n'est pas régulière.

FA_EKG

Les épisodes de fibrillation auriculaire peuvent être transitoires ou chroniques et peuvent être définis comme :

  • Paroxystique, se terminant spontanément en moins de 7 jours, pouvant être récurrente ;
  • Persistante, d’une durée de plus de 7 jours, ne cédant pas spontanément, pouvant être récurrente ;
  • Permanente, arythmie de plus d’un an et n’a pas été réduite.

La FA peut entraîner des complications qui peuvent être graves voire nécessiter parfois un traitement d'urgence. Les deux principales conséquences sont l’embolie et l’insuffisance cardiaque.

La meilleure option de traitement dépendra de depuis combien de temps dure la FA, de comment les symptômes sont incommodants et de la cause sous-jacente de la FA (dérèglement thyroïdien, par exemple). Les traitements sont médicamenteux (prescription d'anti-arythmiques) et électriques externes (cardio version) et internes (techniques d’ablation). En règle générale, les objectifs de traitement sont de :

  • Réinitialiser le rythme ou de contrôler la fréquence cardiaque ;
  • Prévenir les caillots sanguins.

Les causes de FA ne sont pas entièrement comprises, mais la fibrillation tend à se produire chez certains groupes de personnes et peut être déclenchée par certaines situations. Les causes possibles de la fibrillation auriculaire comprennent :

  • Tension artérielle élevée ;
  • Crises cardiaques ;
  • Valves cardiaques anormales ;
  • Malformations cardiaques congénitales ;
  • Glande thyroïde hyperactive ou autre déséquilibre métabolique ;
  • Stimulants tels que certains médicaments, caféine, tabac, ou alcool ;
  • Maladie du sinus (mauvais fonctionnement d'un stimulateur cardiaque naturel) ;
  • Déséquilibres des taux de calcium ou de potassium ;
  • Emphysème ou autres maladies pulmonaires ;
  • Chirurgie cardiaque antérieure ;
  • Infections virales ;
  • Stress dû à une pneumonie, une chirurgie ou d'autres maladies ;
  • Apnée du sommeil.

Cependant, certaines personnes qui ont une FA ne présentent aucuns défauts ou dommages cardiaques, on parle alors de fibrillation auriculaire isolée. Dans la fibrillation auriculaire idiopathique, la cause est souvent difficile et les complications graves sont rares.

La FA peut affecter les adultes de tout âge. Cependant, elle affecte plus d'hommes que de femmes et sa fréquence augmente avec l’âge. Elle affecte environ 10% des personnes de plus de 75 ans. La FA est plus susceptible de survenir chez les personnes atteintes d'autres affections, telles que l'hypertension artérielle ou l'athérosclérose. Peu fréquente chez les jeunes, la FA peut l’être un peu plus chez les personnes avec un autre problème cardiaque, comme un problème de valve cardiaque.

 

Le flutter auriculaire est similaire à la fibrillation auriculaire, mais le rythme dans l’oreillette est plus organisé et moins chaotique qu’avec la fibrillation auriculaire. Parfois un flutter auriculaire peut se transformer en fibrillation auriculaire et vice-versa. Les symptômes, causes et facteurs de risque de flutter auriculaire sont semblables à ceux de la fibrillation auriculaire.

Autres messages dans cette catégorie : FIBRILLATION AURICULAIRE - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

Poster un commentaire